Antiseptique Désinfectant

Ajouter à mes favoris


Comment peut-on utiliser les produits désinfectants et antiseptiques en toute sécurité ?


Oxydant, réducteur, couple oxydant/réducteur, demi-équation d’oxydoréduction, réaction d’oxydoréduction 
Propriétés oxydantes de quelques produits ménagers et pharmaceutiques, action qualitative antiseptique d’un oxydant sur un micro-organisme 


Dilution d’une solution aqueuse 


Règles de sécurité relatives à l’usage de produits oxydants
Définir un oxydant et un réducteur. 
Identifier un oxydant et un réducteur dans une demi-équation d’oxydoréduction. 
Écrire l’équation d’une réaction d’oxydoréduction à partir des demi-équations d’oxydoréduction. 
S’approprier et analyser des informations sur les propriétés oxydantes d’un produit désinfectant ou d’un antiseptique (eau de Javel, teinture d’iode, alcool médical, eau oxygénée, etc.). 
Proposer et/ou mettre en œuvre un protocole de dilution d’un produit désinfectant ou antiseptique. 
Expliquer le risque lié au mélange d’une eau de Javel et d’un produit détartrant en commentant la réaction correspondante. 
Expliquer qualitativement l’origine du vieillissement d’une eau oxygénée. 


Activités

1) Rappel : atome ---> ion

Un atome est neutre électriquement. Il est formé d’un noyau (au centre, composé de neutrons et de protons) autour duquel gravitent des électrons.

    Dans un atome il y a autant de protons que d'électrons

Le passage d’un atome à un ion ou d’un ion à un atome se fait par perte ou gain d’électron(s).

Chaque électron porte une charge électrique négative.


2) Identification des réactifs et produits

Réactions d'oxydoréduction

regarder cette vidéo et prenez soin de bien noter

- les réactifs (ceux qu'on a au départ)

- et les produits (ceux qu'on obtient après réaction)

 
 

Pour modéliser le transfert d’électron(s) lors d’une réaction d’oxydoréduction,
                    nous écrivons des demi-équations électroniques dont l’écriture générale est la suivante :

RÉDUCTION
----->
  oxydant + n électron(s).    -------->     réducteur
OXYDATION
<-------

Quand il y a un gain d’électron(s), il s’agit d’une réduction et l’oxydant devient un réducteur.

Quand il y a une perte d’électron(s), il s’agit d’une oxydation et le réducteur devient un oxydant.


3) recherche des demi-équations
La demi-équation générale permettant de rendre compte du transfert d’électrons ( ) s’écrit :

                                        oxydant +    ⇄    réducteur


3) recherche de couples oxydant/réducteur
Comme pour les acides et les bases, nous formons des couples mettant en jeu un même élément chimique sous ses formes « oxydant » et « réducteur », en l’écrivant oxydant / réducteur.

4) la décomposition de l'eau oxygénée

- L'eau oxygénée (oxydant)

L’eau oxygénée est très utilisée car il s’agit d’un très bon oxydant, capable de désinfecter les plaies par exemple.
            Elle fait partie du couple 
écrire la demi-équation correspondante

- L'eau oxygénée (réducteur)

 Elle fait partie du couple𝟤
écrire la demi-équation correspondante


5) L’eau de javel
L’eau de javel est 
un puissant antibactérien, car il oxyde, abîme les différents composants de la cellule bactérienne, dont les membranes qui l’entourent.
L’eau de javel est une solution aqueuse basique d'hypochlorite de sodium (Na+, ClO-) et de chlorure de sodium (Na+, Cl-)

Son agent oxydant, l‘ion hypochlorite fait partie du couple .
La demi-équation associée en milieu acide est    

2 ClO-   +  4 H+  + 2 e-   =  

..
𝖧

  

Cette demi-équation est plus complexe que les précédentes car pour équilibrer les éléments et les charges électriques, nous avons d’un côté des ions hydroxyde (l’eau de javel a un pH basique d’où la présence de ces ions ​) et de l’autre de l’eau ​​.
           

                      <==>       𝖧𝟤𝖮𝟤/     𝖧𝟤





𝖧




RESUME


Les antiseptiques sont des produits destinés à inhiber la croissance ou à tuer les micro-organismes (bactéries, spores, champignons) et/ou à inactiver les virus au niveau de tissus vivants (peau saine, muqueuses, plaies). Ce sont donc des substances ayant une activité antibactérienne, antifongique et/ou antivirale. Leurs conditions d’utilisation sont prévues pour ne pas altérer les tissus sur lesquels elles sont placées. Les antiseptiques sont à rapprocher des désinfectants qui ont également pour but de limiter la croissance ou de tuer les micro-organismes. Mais contrairement aux antiseptiques qui sont appliqués sur des tissus vivants, les désinfectants sont utilisés sur des matériaux inertes (sol, meubles, matériel médical…)


I - Composition des antiseptiques courants

C’est en oxydant les microorganismes, les colorants ou les produits d’odeur désagréable qu’ils les détruisent et les transforment en d’autres composés ne présentant pas ces inconvénients. Les principes actifs des antiseptiques et désinfectants sont de puissants oxydants. Ils agissent donc par l’intermédiaire de réactions d’oxydoréduction.

Parmi tous les produits désinfectants ou les antiseptiques, nous retrouvons l’eau de javel (contenant des ions hypochlorite ClO-), la teinture d’iode (contenant du diiode I2 et des ions iodure I-), l’eau oxygénée (H2O2).

Les oxydants, espèces qui ont la propriété de pouvoir gagner des électrons, sont par exemple des molécules  : I2, O2 ou H2O2 ou des anions polyatomiques : ClO- ou MnO4 -.

Les réducteurs, espèces qui ont la propriété de pouvoir céder des électrons, sont par exemple des molécules comme H2O ou H2O2 ou des anions comme I- et Cl-.


II - Notions de couples rédox et demi-équation d’oxydoréduction

La demi-équation électronique, mettant en jeu des électrons notés e-, d’un couple rédox Oxydant / Réducteur s’écrit :

                                    ox  +  ne−   ⇆   red

Cette demi-équation se lit dans les deux sens :

    - de gauche à droite : L’oxydant capte n électron(s) pour former un réducteur.

    - de droite à gauche : Le réducteur cède n électron(s) pour former un oxydant.

Par exemple, la demi-équation correspondant au couple I2 / I- s’écrit :

                        I2+2e- ⇆ 2I

Celle relative au couple H2O2 / H2O :

                        H2O2 + 2H+ + 2e- ⇆ 2H2O

Comme toute équation, une demi-équation électronique doit vérifier la conservation des éléments et de la charge électrique.


III - Ecriture des équations d’oxydoréduction 

Lors d’une réaction d’oxydoréduction, il y a un transfert d’électrons entre le réducteur d’un premier couple rédox et l’oxydant d’un second. Pour son écriture, il faut veiller à mettre le même nombre d’électrons en jeu entre la première et la seconde demi-équation électronique.

Exemples :

►  Action du diiode I 2 sur le dioxyde de soufre SO2 sachant que les couples rédox mis en jeu sont I2 / I- et SO4 2- / SO2.

Odoo CMS - une grande photo

  Une fois les 2 couples repérés,

            - on écrit les 2 demi-équations suivant la forme  ox  +  ne−   ⇆   red

            - puis le texte dit : action de I2 sur SO2 donc - équation 1 ne bouge pas I2 est réduit  ox  +  ne−   ⇆   red

                                                                                     - équation 2 se tourne dans le sens SO2 est oxydé   red  ⇆   ox  +  ne− 

On fait la somme et on obtient l'équation d'oxydoréduction


►  Vieillissement d’une eau oxygénée en raison de sa dismutation.

L’eau oxygénée H2O2 intervient dans deux couples rédox, en tant qu’oxydant dans le couple H2O2 / H2O et en tant que réducteur dans le couple O2 / H2O2 ; il s’agit bien d’une réaction de dismutation.

Odoo CMS - une grande photo

IV - Règles de sécurité relatives à l’usage des produits oxydants

1. Attention aux mélanges !

Sur l’emballage des berlingots et bouteilles d’eau de javel, il est précisé de ne pas la mélanger avec un produit acide type détartrant ou acide chlorhydrique.

En effet, le mélange de l’eau de Javel avec un acide (pH < 5) cause de nombreux accidents, par exemple lors du nettoyage de la cuvette des toilettes avec un détartrant sur lequel on verse de l’eau de Javel. De dangereuses vapeurs de dichlore Cl2 se dégagent immédiatement. Le dichlore est un gaz jaune verdâtre, toxique et irritant pour les yeux, la peau et les voies respiratoires.

Regardons au niveau des couples rédox ce qui peut se passer !

            ClO- / Cl- :       CIO-  +   2H+    +2e-      ⇆    Cl-    +     H2O

            Cl2 / Cl- :         Cl2     +    2e-     ⇆     2Cl-

                                    ClO-      +     2H+    +   Cl-       ⇆      Cl2     +      H2 O

2. Dilution d’un produit désinfectant ou antiseptique

Comme pour toute manipulation de produits chimiques, il faut veiller à appliquer les règles de sécurité relatives à leur usage, et plus spécifiquement celles des produits oxydants.

Les étiquettes des produits désinfectants et antiseptiques indiquent les pictogrammes de sécurité et les règles à appliquer. Le protocole de dilution est clairement explicité pour éviter toute déconvenue.


Odoo CMS - une grande photo

Bonne révision !!!

56 vues
Evaluez ce cours
0 0

Evaluations

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.