Appareil respiratoire

Anatomie et histologie de l'appareil respiratoire

Ajouter à mes favoris


L’appareil  respiratoire joue un rôle capital car il permet les échanges gazeux entre les liquides  circulants et le milieu extérieur.
Il assure l’absorption de l’oxygène et le rejet du CO2.

Organisation de l’appareil respiratoire


       

      Odoo CMS - une grande photo

      Anatomiquement le système pulmonaire peut être différencié en deux parties:
      Les voies aériennes:
      Voies aériennes supérieures
      Les fosses nasales
      Le pharynx
      Le larynx
      Voies aériennes inférieures
      La trachée artère
      Les bronches
      Les bronchioles

       

       Les poumons : Organes  spongieux et élastiques, situés dans le thorax. Le  poumon droit est divisé en 3 lobes, le gauche en 2.

      A l’intérieur de chaque poumon, la bronche primitive se ramifie en bronches lobaires, qui aboutissent aux lobules pulmonaires. Dans le lobule  pulmonaire, la bronche se divise à son tour, en bronchioles et chaque rameau se termine par un canal entouré d’alvéoles


      L’artériole et la bronchiole pénètrent dans le lobule. Les veinules elles, sont situées autour du lobule. 


      La plèvre : C’est une fine  membrane séreuse composée de deux feuillets, l’espace entre les  

      Deux est appelé : cavité pleurale. Le feuillet appliqué contre la cage thoracique est le feuillet Pariétal de la plèvre ; il se continue avec le feuillet viscéral de la plèvre lequel recouvre la surface externe du poumon ;


      Une substance lubrifiante emplit la cavité pleurale, elle a pour but de  réduire les phénomènes de frottements des poumons contre la cage thoracique : c’est le liquide pleural


      La vascularisation des poumons : chaque poumon reçoit par les artères pulmonaires du sang non hématosé. Ce sang au niveau des alvéoles s’ hématose, et retourne au cœur par les veines pulmonaires : il s’agit de la circulation fonctionnelle.


      Le tissu pulmonaire est irrigué par les artères bronchiques, branches de l’aorte (sang oxygéné) ; et le sang non hématosé (non oxygéné) quitte le tissu pulmonaire par les veines bronchiques qui se déversent dans la veine cave supérieure : il s’agit ici de la circulation nutritionnelle.

       


      Trachée

      Bronches

      Muqueuse


      Epithélium cylindrique pseudostratifié cilié, cellules caliciformes qui produisent du mucus.

      Les cils ont une fonction de protection.


      Epithélium cylindrique pseudostratifié cilié.

      Quelques cellules caliciformes.

      Sous-muqueuse

      Glandes trachéales séromuqueuses qui sécrètent du mucus

      Vaisseaux sanguins et muscles lisses.

      Présence de glandes séromuqueuses

      Présence de muscles lisses circulaires (bronchoconstriction ou bronchodilatation)

      Tunique moyenne

      Anneaux cartilagineux incomplets

      Anneaux cartilagineux discontinus

      Tunique adventice

      Tissu conjonctif

      Tissu conjonctif

      La bronche

      La trachée 


      La barrière alvéolo-capillaire : sa structure favorise les échanges respiratoires. C’est une zone très fragile d’où la présence de nombreux macrophages. La paroi des alvéoles est constituée d’une fine muqueuse qui comprend 2 types de cellules : pneumocytes I ou membraneux (90% de la surface), les pneumocytes II ou granuleux qui sécrètent le surfactant.


      La B.A.C comprend de l’alvéole au capillaire :

      • Un film de surfactant

      • Un pneumocyte I

      • Les membranes basales du pneumocyte I et celle de la cellule endothéliale du capillaire

      • Une cellule endothéliale du capillaire sanguin.

       

       
       


      30 vues
      Evaluez ce cours
      0 0

      Evaluations

      Laisser un commentaire

      Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.