L'Appareil cardio vasculaire: régulation nerveuse

Régulation de la fréquence cardiaque

Ajouter à mes favoris

Schéma de l'arc réflexe

Odoo CMS - une grande photo

L’automatisme cardiaque est assuré par le tissu nodal : mais le fonctionnement du cœur est commandé par deux groupes de nerfs à action opposée :

1°) Voies sensitives 

 Elles sont constituées par deux faisceaux nerveux dont les points de départ sont les barorécepteurs :

1. Le nerf de CYON situé sur la crosse aortique et

2. Le nerf de HERING qui naît d’un barorécepteur situé à la bifurcation de la carotide.

Les barorécepteurs enregistrent l’étirement de la paroi des vaisseaux sanguins, en cas d’hypertension artérielle. Un affaissement de la paroi en cas d’hypotension artérielle.


Texte Odoo et bloc d'image

2°)  Voies motrices :

1)               Fibres cardio modératrices du nerf vague ou nerf X (parasympathique) : la stimulation de ces fibres parasympathiques ralentit la FC (bradycardie) imposée par le pacemaker. L’Acétylcholine est le neurotransmetteur du parasympathique.

La section de ces nerfs provoque une tachycardie stable.

Le parasympathique est donc cardio modérateur.

 

2)               Fibres cardioaccélératrices des nerfs sympathiques : la stimulation sympathique entraîne une accélération du rythme cardiaque (tachycardie). Ici le neurotransmetteur est la noradrénaline.

La section de ces fibres ð une bradycardie. Le sympathique est donc cardioaccélérateur.




 
 
 

127 vues
Evaluez ce cours
0 0

Evaluations

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.